couleurs et mots

Quand la poésie rencontre la peinture

Archive pour la catégorie 'JALOUSIES VENITIENNES'

JALOUSIES VENITIENNES

Posté : 30 mars, 2008 @ 1:31 dans JALOUSIES VENITIENNES | Pas de commentaires »

C’est vrai, je suis jaloux d’être ici, dans ce village qui ressemble à la France…
Là-bas, Venise m’attendrait….Ville grande comme un pays où chaque frontière se touche d’un doigt…De l’autre côté du canal…

JALOUX
     Que mes arrières, arrières, arrières grands-parents se soient entre-tués pour de sombres desseins et détruisant ainsi mon Palais…

JALOUX
     De n’avoir grandi au pied des ponts aux ventres ronds, comme autant de femmes enceintes, où j’aurais cherché un frêre ou une soeur que je n’ai jamais eu…

JALOUX
   Petit, de n’avoir pas été l’élève  de ce GUARDI à peindre son Venise au temps de sa splendeur.

JALOUX
     Aussi de n’avoir su être cet architecte génial à imaginer ces palais de dentelles flottants dans leurs reflets.

JALOUX
     De n’avoir pas croisé tous les matins, ces femmes ert ses hommes en habits d’apparats aux masques torturés d’intrigues et de secrets que j’aurais pressentis.

regardvenitien.jpg

JALOUX
     De n’avoir jamais croisé celui à qui j’aurais dis  » Ciao Antonio , Va Béné?  Ce VIVALDI pressé, des partitions sous le bras, m’entraînant avec lui à une répétition au théâtre de La Fenice.

JALOUX
     Piazza San Marco, de n’avoir rencontré cette blonde Vénitienne aux yeux bleu vert, couleur lagune que je devinais très belle,  sous son masque fantasque.

JALOUX
     De n’avoir pu toucher sa peau fragile comme cette brume de draps de soie, caressant Venise chaque matin.

JALOUX
     De ces étés illuminant les dômes, comme femmes allongées aux poitrines offertes.

JALOUX
     De cette Venise qui vieilli et craque de partout en gardant sa superbe, alors que cet hiver humide sur la lagune, m’enveloppe d’un manteau de tristesse.

JALOUX
     Enfin, de ne partir un dernier jour sur cette gondole noire à l’ile San Michèle, entourée de cyprès faisant une haie d’honneur, comme autant d’amis et ennemis venus me saluer sur fond de réquiem.

                    Gilles de POLI

   

jalousievenitienne.jpg

 

 

 

A o u t c h a t c h a t c h a |
l'art de rêver |
Artisanat Berbère |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les Agités du pinceau
| Finc Organisation
| SCRIBOUILLE ET PEINTURLURE